Différencier satiété et rassasiement va changer votre manière de manger

Marion Durand
Le tout est de savoir s'arrêter à temps.

MANGER SAIN - Manger à sa faim, ni trop, ni pas assez, est l’une des clés d’une alimentation équilibrée. Combien de fois, après un bon repas, nous sentons-nous trop lourds et regrettons d’avoir repris un peu du plat principal ou un dessert?

Savoir s’arrêter à temps est important, pas uniquement si l’on cherche à perdre du poids à ou le stabiliser mais aussi, tout simplement, pour se sentir bien dans sa peau. Et si le secret ne résidait pas dans le contenu de notre assiette mais plutôt dans le fait d’apprendre à écouter son corps? Autrement dit, à connaître le sentiment de satiété.

Il faut d’abord commencer par comprendre ce qu’est la satiété, souvent confondue avec le rassasiement, qui est pourtant bien différent. “La satiété est ce qui va vous empêcher de grignoter pendant plusieurs heures et donc de grossir”, explique le docteur Allouche, nutritionniste et auteur du livre “La méthode anti-diabète”, au HuffPost. “Le rassasiement, quant à lui, a pour effet d’avoir la sensation d’avoir trop mangé.”

Hormone de la satiété

C’est grâce à la leptine, appelée plus communément “hormone de la satiété”, que nous arrivons à ressentir ce sentiment de non-faim. La leptine est une protéine qui régit l’appétit et la sensation de faim. Elle agit à travers les cellules cérébrales, envoie un signal au cerveau pour freiner l’appétit, l’alimentation et accroître les dépenses d’énergie.

Elle permet aussi d’alerter les neurones et certains organes de réserves très faibles d’énergie dans le corps. Les personnes ayant des troubles du comportement alimentaire ont des difficultés de connexion avec cette hormone et s’alimentent donc de façon incontrôlable, ce qui peut entraîner un surpoids voire une obésité. 

Le problème, lorsqu’on veut savoir si l’on a mangé à sa faim, c’est que le premier signal que le corps reçoit est celui du rassasiement. Sauf qu’à ce moment-là, il est déjà trop tard: celui-ci indique que nous avons déjà trop mangé.

Afin de reconnaître la satiété, plusieurs indices sont à...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post