Quelle est la différence entre "second" et "deuxième" ?

Il arrive de nous demander si nous avons eu raison de dire une chose plutôt qu'une autre, d'employer tel terme dans tel contexte. Avez-vous déjà hésité à utiliser "second" au lieu de "deuxième", et réciproquement ? C'est peut-être normal. Après tout, en apparence, ces deux mots veulent dire la même chose. Il s'agit de celui, de celle ou de ce qui vient après le premier. Alors, pourquoi réfléchir avant de dire "je suis arrivé deuxième au marathon de l'école" ou "c'était pendant la Seconde Guerre mondiale" ?

A priori, les mots "deuxième" et "second" (à prononcer "segond") sont bien synonymes. Il s'agit de deux adjec-tifs numéraux ordinaux. Ils servent à établir un ordre et/ou un classement, en l'occurrence, celui de numéro deux. Pourtant, il y a une différence dans l'usage à en faire. Selon la tradition :

Si vous faites la course avec votre cousin et si vous perdez, vous ne devez pas dire : "je suis arrivé deuxième", mais "je suis second". Si la course implique d'autres personnes, vous pouvez vous vanter d'être "le deuxième". Sur votre liste de courses, s'il n'y a que deux articles, le dernier est le "second" ; sinon, il n'est que le "deu-xième", etc.

Pourquoi commettons-nous encore l'erreur ? Probablement à cause de mauvaises utilisations dans un mauvais contexte, entrées dans les mœurs. Par exemple, à l'école, nous parlons toujours bel et bien de la classe de "seconde", située entre la troisième et la terminale. Logiquement, il faudrait l'appeler "classe de deuxième". Raymond (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vacances : voici la durée idéale pour être réellement reposé, selon des chercheurs
Quelle est la différence entre une isolation phonique et une isolation acoustique ?
CBD, H4CBD, CBG et CBN : quelles différences entre ces dérivés du cannabis ?
Quelle est la ville la plus peuplée au monde ?
Quelle est la plus belle ville du monde ?