Quelle est la différence entre les abeilles domestiques et les abeilles sauvages ?

Quand on pense aux abeilles, on imagine des petites ruches à l’intérieur desquelles s’active toute une population d’ouvrières, affairées à produire un délicieux miel aux accents fleuris et aux reflets d’or, de la gelée royale pour leur reine et de la propolis pour nos maux de gorge. Et pourtant, ce type d’abeille, que l’on appelle domestique, est bien loin d’être le seul à exister sur la planète. Parmi les 20 000 espèces existantes, seule une infime partie de ces petits insectes a été domestiquée par l’homme. La plupart des abeilles sont sauvages et vivent seules dans des galeries dans le sol ou des tiges creuses. Toutes, néanmoins, risquent de se retrouver en voie de disparition.

Seules les espèces d’abeilles capables de produire du miel ont été domestiquées par l’homme. En France métropolitaine, et en Europe, il s’agit d’Apis mellifera. C’est la seule espèce d’abeille mellifère du continent. En Asie, c’est une autre espèce qui a été domestiquée : Apis cerana, choisie elle aussi pour sa capacité à produire miel, gelée royale, cire et propolis. Les abeilles sauvages, elles, ne font pas de miel. En revanche, ce sont d’incroyables insectes pollinisateurs sauvages (4 fois meilleures que les abeilles domestiques). Comme leurs cousines, ce sont des sentinelles de l’environnement et elles participent à la majorité de la production de nos ressources alimentaires.

L’abeille domestique est une petite bête sociale. Dans des ruches, les ouvrières travaillent au service de la reine, qui, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Desman des Pyrénées : quelle est cette bête ultra rare qui se cache dans les rivières ?
Les abeilles : un moyen pour lutter contre la famine selon des chercheurs
8 idées reçues sur les abeilles
Quelles sont les espèces menacées d'extinction en 2024 ?
Quelle est la différence entre un lama et un alpaga ?