Dieudonné expulsé du Théâtre de la Main-d'Or

1 / 8

Décembre 2003 : la première polémique Dieudonné – Sur scène, l’humoriste interprète un colon israélien à la télévision, dans l'émission "On ne peut pas plaire à tout le monde", présentée par Marc-Olivier Fogiel. Cagoulé, portant un chapeau de juif orthodoxe à papillotes et un treillis, il lance un appel aux jeunes des banlieues : "Convertissez-vous comme moi. Rejoignez l'axe du bien, l'axe américano-sioniste, qui vous offrira beaucoup de débouchés", lance-t-il avant de conclure par un "IsraHeil", le bras tendu. Le talk show suit son cours, mais le sketch provoque un tollé et plusieurs plaintes sont déposées. Dieudonné, relaxé en première instance et en appel, maintient sa position et insiste : il se présente comme "antisioniste" - c'est-à-dire opposé à la politique menée par Israël -, réfutant le terme d'antisémite.     

Décembre 2003 : la première polémique Dieudonné

Mis à la porte du Théâtre de la Main d'Or, Dieudonné se retrouve désormais sans scène. La justice a validé l'expulsion du polémiste de la salle parisienne, après plusieurs mois de bras de fer entre lui et les propriétaires du théâtre. Dieudonné s'y produisait depuis quinze ans.

Lorsque les propriétaires ont acheté les lieux en 2011, c'était la société Bonnie Productions qui était titulaire du bail. Mais la salle semblait en réalité être utilisée par une autre entreprise, Les Productions de la Plume.

Les propriétaires demandaient donc l'expulsion de Dieudonné et la résiliation du bail, qui "interdit la sous-location. De plus, selon leur avocate, il n'y avait "pas eu d'assurance pendant deux ans, une faute gravissime dans un théâtre".

Une opération montée pour expulser Dieudonné

L'avocat de Dieudonné, François Dangléhant, avait demandé la nullité de la procédure. Il avait dénoncé une opération "montée pour faire expulser Dieudonné". Selon lui, les propriétaires n'avaient "jamais refusé que Les Productions de la Plume payent le loyer". Quant à l'assurance, il a affirmé qu'il y avait eu "des pressions pour la faire résilier".

Le polémiste a décidé de faire appel, ce qui lui évitera une expulsion immédiate, a précisé son avocat. Si son expulsion est confirmée, Dieudonné pourrait se retrouver sans aucune scène : alors qu'il loue une nouvelle salle à Saint-Denis, le propriétaire des lieux a à son tour dénoncé le bail peu après sa signature.

Dieudonné M'bala M'bala a été condamné à plusieurs reprises pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale. Il a aussi été condamné à 22.500 euros d'amende pour des propos antisémites. Un de ses spectacles avait par ailleurs été interdit début 2014, une mesure rarissime.