Dieselgate : Volkswagen appelé à indemniser sans « jouer la montre »

·1 min de lecture
L'affaire Volkswagen est un scandale industriel et sanitaire lié à l'utilisation par le groupe Volkswagen, de 2009 à 2015, de techniques frauduleuses visant à réduire les émissions polluantes de certains moteurs diesel et essence lors des essais d'homologation.
L'affaire Volkswagen est un scandale industriel et sanitaire lié à l'utilisation par le groupe Volkswagen, de 2009 à 2015, de techniques frauduleuses visant à réduire les émissions polluantes de certains moteurs diesel et essence lors des essais d'homologation.

La Commission européenne a appelé ce mardi 28 septembre le constructeur automobile Volkswagen à indemniser les clients lésés par le scandale des moteurs diesel truqués (entre 2009 et 2015) dans toute l?Union européenne (UE), et pas seulement en Allemagne, sans « jouer la montre » en épuisant toutes les voies de recours judiciaires.

À LIRE AUSSIÉcologie : le diesel carbure aux idées reçues

Le commissaire européen Didier Reynders, chargé de la protection des consommateurs, a épinglé la « mauvaise volonté » du groupe allemand, lui demandant d'« agir de manière aussi déterminée en dehors d?Allemagne qu?il le fait en Allemagne ». « Je crois qu?il nous appartient de faire savoir aux consommateurs européens qu?une firme a choisi de jouer la montre et de tenter d?éviter de les indemniser alors que les condamnations tombent les unes après les autres », a-t-il déclaré à l?Agence France-Presse (AFP).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles