Diesel Gate : des consommateurs français attaquent Volkswagen

Nicolas Legrand s’est senti trompé. Ce client Volkswagen fait partie des personnes ayant acheté l’un des 900 000 véhicules de la marque allemande visés par le Diesel gate. Son moteur émet beaucoup plus de CO2 que prévu. Plutôt que d’accepter l’offre de changer le moteur, il refuse de faire confiance au constructeur et s’allie avec d’autres personnes ayant subi ce préjudice. Ils ont lancé une plainte groupée et désirent être indemnisés.Volkswagen habitué à devoir indemniser Ce type de plainte n’est pas nouveau pour Volkswagen. La société a déjà été amenée à verser de lourdes sommes pour compenser ses erreurs : deux milliards d’euros pour 130 000 véhicules au Canada, 830 millions pour 260 000 en Allemagne et surtout neuf milliards d’euros pour 450 000 voitures aux États-Unis. Face à la plainte en France, la direction de l’entreprise allemande affirme qu’elle "se défendra contre ce recours collectif tant sur la procédure que sur le fond."