Diego Buñuel, accusé de viols par son épouse, de retour à France Télévisions

·2 min de lecture
Diego Buñuel le 25 avril 2015 à New York. (Photo: Gilbert Carrasquillo via Getty Images)
Diego Buñuel le 25 avril 2015 à New York. (Photo: Gilbert Carrasquillo via Getty Images)

MEDIAS - Diego Buñuel est de retour à France Télévisions. Selon une information de Puremédias, confirmée ce mercredi 17 novembre par Le Monde, le directeur des programmes du groupe public a repris ses fonctions après s’être mis en retrait fin septembre, à la suite d’accusations de viols de son épouse Margaret Hyerim Kim, avec laquelle il est en instance de divorce.

Une première plainte pour viol déposée par Margaret Hyerim Kim a été classée sans suite et une seconde reste en cours, comme le précise Le Monde.

Diego Buñuel, 46 ans, est le petit-fils de Luis Buñuel, réalisateur d’Un chien andalou,et a travaillé pour Netflix en tant que directeur des documentaires originaux pour l’Europe. Il a été nommé au poste de directeur des programmes de France Télévisions en 2020.

Une plainte classée sans suite

En septembre 2021, Télérama annonçait que Diego Buñuel se mettait en retrait de ses fonctions au sein du groupe audiovisuel public, après la révélation par le New York Post de plaintes déposées par sa femme, pour des faits aux Etats-Unis et en France, où Margaret Hyerim Kim fait état de deux viols en 2017 à Paris et en région parisienne.

“Ces faits sont en effet parfaitement contestés et ne reposent sur rien. Nous attendons un classement sans suite sous peu”, avait à l’époque assuré Me Jérôme Boursican, l’avocat de Diego Buñuel. Ce qui est donc chose faite, pour cette première plainte.

Puremédias affirme que, dans un courrier en date du 2 novembre, le procureur de la République a a estimé que “les faits ou les circonstances des faits de la procédure n’ont pu être clairement établis par l’enquête”, que “les preuves ne sont donc pas suffisantes pour que l’infraction soit constituée”, empêchant ainsi des poursuites pénales.

Une affaire pas tout à fait clôturée

“Je suis heureux de retrouver mes fonctions, et mon honneur aussi”, a affirmé Diego Buñuel au Monde. Son avocat s’est quant à lui réjoui de cette décision qui “met fin à une tentative d’instrumentalisation de la justice dans une procédure de divorce”.

À la suite des accusations portées contre son client, l’avocat avait déclaré à Téléramaqu’une “plainte en dénonciation calomnieuse” avait été déposée ainsi qu’une plainte pour “faux et usage de faux documents”.

Mais selon les informations du Monde, Margaret Hyerim Kim a déposé une nouvelle plainte avec constitution de partie civile auprès du tribunal judiciaire de Paris le 7 mai. Un tel acte permettrait de relancer les investigations, après le classement sans suite de sa première plainte.

À voir également sur Le HuffPost: Écarter les candidats auteurs de violences sexuelles? La base, pour ces manifestantes

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles