Didier Deschamps n’exclut pas d’entraîner le PSG un jour

Le sélectionneur de l’équipe de France, passé par l’OM comme joueur et entraîneur, n’a pas fermé la porte à une expérience sur le banc parisien lorsque sa mission de sélectionneur sera achevée. 

Didier Deschamps

Solidement installé à la tête de l’équipe de France depuis 2012, Didier Deschamps n’est pas encore prêt à passer la main. Sous contrat jusqu’en 2020 avec la FFF, le double champion du monde a quand même été interrogé sur l’après-équipe de France dans la nouvelle émission d’Europe 1 «Face aux auditeurs». Questionné sur la possibilité d’entraîner le Paris Saint-Germain un jour, l’ex-capitaine et entraîneur de l’OM n’a pas exclu cette idée. Bien au contraire.

S’il a d’abord calmé le jeu : «Je ne me vois pas entraîneur autre qu’en équipe de France pour le moment», celui qui a mené les Bleus au titre mondial l’été dernier a ensuite exprimé le fond de sa pensée. 

«Quand on est entraîneur en club – et on me posait la question quand j’y étais (à Monaco, à la Juventus Turin puis à l’OM, ndlr) -, tous les entraîneurs peuvent avoir l’aspiration d’être sélectionneur à un moment et quand on est entraîneur, on peut entraîner n’importe quelle équipe. Voilà. Entre les deux clubs, il y a une rivalité, mais il y a pas mal de joueurs qui ont fait des allers-retours, qui ont porté les deux maillots et qui ont réussi dans les deux clubs, quand même.» Parmi ces joueurs, on peut citer Gabriel Heinze, Lorik Cana ou encore Zoumana Camara, actuellement dans le staff du PSG.

La guéguerre OM-PSG, une « rivalité de supporters » pour Deschamps

«C’est plus une rivalité de supporters», juge Didier Deschamps. «Après, pour les acteurs en eux-mêmes, c’est différent. Le point commun, c’est la difficulté d’entraîner ces deux clubs, parce que ce sont deux contextes très particuliers, avec un environnement et des exigences qui sont très élevées.»

Didier Deschamps a joué sous le maillot de l’OM de 1989 à 1994 (avec un prêt à Bordeaux lors de la saison 1990-1991, NDLR) avec lequel il a remporté la Ligue des Champions en 1993. Il est ensuite revenu en 2009 en tant qu’entraîneur, permettant au club phocéen de gagner des titres après dix-sept ans de disette.