Didier Deschamps, Euro, équipe de France... Guy Stéphan se livre

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il est le bras droit de Didier Deschamps. Guy Stéphan, l'entraîneur adjoint des Bleus, s'est confié avant le prochain match de l'équipe de France de football face au Kazakhstan, samedi soir en qualifications pour la Coupe du monde 2022 au Qatar. Nommé adjoint en 2012, l'ancien coach de 65 ans est un fidèle du sélectionneur. Sur Europe 1, Guy Stéphan évoque le succès en Ligue des nations, l'échec de l'Euro 2020, son entente avec Deschamps et sa vision de l'équipe de France.

Vous vous attendiez à la victoire en Ligue des Nations après un été particulièrement difficile ? 

C’était d’abord important de faire un bon débrief de l’Euro. Ça s'est terminé contre la Suisse après avoir fini premier d’un groupe avec l'Allemagne et le Portugal. L'objectif n'a pas été atteint, donc on a analysé ce qui n’est pas allé. Cette Ligue des nations nous a fait beaucoup de bien car on a battu des équipes parmi les meilleures du monde, la Belgique et l'Espagne, qui étaient extrêmement motivées. Un beau football produit, de l’intensité, de la générosité et un gros mental pour renverser la situation contre la Belgique (2-0 pour les Belges à la mi-temps) et contre les Espagnols. Il y a beaucoup de satisfaction. Ça me fait en plus un quatrième titre avec l’équipe de France sur les huit qu’elle a gagnés dans toute son histoire.

Nous avons souvent demandé, après l’Euro, si Didier Deschamps voulait continuer. Il répondait que oui, qu’il en avait l’envie. Mais vous, vous êtes vous posé la question ? 

Pas une ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles