Didier Deschamps : « Adrien Rabiot a fait une énorme erreur »


ÉQUIPE DE FRANCE – Didier Deschamps pensait se présenter sereinement face à la presse en ce jour de rassemblement des Bleus à Clairefontaine et lancer tranquillement ce stage préparatoire au Mondial… Adrien Rabiot lui a compliqué la tâche.

Rabiot. Le nom du joueur du Paris Saint-Germain était sur toutes les lèvres ce mercredi, jour de rassemblement de l’équipe de France à Clairefontaine pour le stage de préparation à la Coupe du Monde 2018. Le « Duc » a décliné son rôle de suppléant, un choix que Didier Deschamps a commenté en conférence de presse. « Je peux comprendre l’immense déception, mais de là à prendre une telle position… On parle d’un jeune joueur. Il s’exclut de lui-même », a-t-il déclaré dans un premier temps.


Deschamps a ensuite développé son point de vue, n’hésitant pas à charger le joueur parisien. « Il a fait une énorme erreur. Au très haut niveau, il n’y a pas de place pour les états d’âme. J’ose espérer qu’à travers des décisions comme celle-là, ça lui permettra de mûrir, de réfléchir. On se doit d’être professionnels en toutes circonstances. J’en prends acte, je ne vais pas vous dire que ça me fait plaisir mais je ne vais pas en faire des histoires pendant des jours. Je sais très bien que je ne peux pas compter sur lui. Il refuse le statut de réserviste, le fait de suivre un programme et le fait d’être appelé comme suppléant s’il y avait un problème. À lui d’assumer et d’apprendre. »

Boghossian : “Rabiot, il faut qu’il s’assagisse”

Notre consultant Alain Boghossian, champion du monde 98, estime que cette décision n’a pas du plaire à Deschamps.« Il faut respecter le choix du sélectionneur même si on est déçu. Rabiot n’a pas du réfléchir deux fois. Ça le condamne à l’équipe de France et pour un joueur de 23 ans, c’est compliqué », détaille-t-il. « C’est un peu son caractère qui ressort, c’est ce qui lui fait défaut. Il faut qu’il s’assagisse. Il s’est exprimé malencontreusement, il va le regretter. »

VIDÉO : Après sa sortie, Rabiot est très occupé

Une fois le cas Adrien Rabiot passé, Didier Deschamps a évoqué la forme physique d’Ousmane Dembélé, touché sévèrement à une cheville en match avec le Barça lors de la dernière journée de Liga. Le sélectionneur des Bleus s’est montré rassurant : « J’ai craint le pire sur le moment mais j’ai pu échanger rapidement avec lui. Toute blessure grave est écartée, on va gérer s’il y a besoin. Aujourd’hui, je n’exclus pas qu’il soit disponible pour lundi ».

Deschamps rassurant pour Sidibé et Mendy

Le sélectionneur de l’équipe de France s’est également montré rassurant sur la santé de Djibril Sidibé et Benjamin Mendy. « Les deux sont guéris. Djibril n’est pas resté longtemps à l’arrêt, trois semaines. Il n’y a pas de souci particulier, même si on n’est jamais à l’abri. Pour Benjamin, c’est une question de rythme, d’intensité. Il est prêt, il a envie, il a tout fait. Ça passe par une montée en puissance. Mais je n’ai pas d’inquiétude. Ces questions-là, je me les suis posées bien en amont. Ils sont là et je leur souhaite de rester là », a-t-il expliqué.

Didier Deschamps a évoqué le mercato et notamment l’avenir d’Antoine Griezmann, annoncé au Barça. « Non, ça ne le perturbe pas, il a dit que ça serait réglé avant la Coupe du monde et il va le faire. On en a déjà discuté, on peut être amenés à le refaire. Dans l’idéal il vaut mieux que tout soit fixé avant le début de la compétition mais je sais très bien que ce ne sera pas le cas. Il y aura des discussions pendant, après… Je ne vais pas être dans leur chambre pour savoir qui ils appellent et de quoi ils parlent mais ce ne sont pas des enfants. Ils sont capables de gérer leur avenir tout en étant en équipe de France ».