Diaporama

Libération.fr

Pour le photographe Jacques Borgetto, le Tibet, «c’est un rêve d’adolescent». Il s’est attaché à ce pays qu’il parcourt depuis de nombreuses années, devenu pour lui «une sorte de drogue». En noir et blanc, parfois en couleur, il tente de nous faire partager son attachement à la culture tibétaine et à «ce peuple qui souffre dans un pays en pleine transformation, aujourd’hui menacé dans son identité». Pour Libération, il commente quelques-uns de ses clichés. Photo Jacques Borgetto

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Vietnam La «guerre après la guerre» des démineurs
Opposants anti-Poutine : Kiev, ville refuge pour la coalition du refus
Le Salvador met fin à l'extraction de métaux
En Egypte, le pape dénonce violences au «nom de Dieu» et populisme
La police britannique affirme avoir démantelé une cellule terroriste active

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages