Diane®35, la pilule ne passe pas

Dans le contexte actuel de remise en cause des pilules de 3e et 4e générations, Diane®35 se trouve dans « une situation ambiguë », comme l'a expliqué le Pr Dominique Maraninchi, directeur général de l'agence du médicament (ANSM). Et pour cause, ce médicament est un... anti-acnéique largement prescrit en tant que contraceptif ! Et cela depuis de nombreuses années. Quelles en sont les raisons ? Le point sur un traitement en cause dans 4 décès par thrombose veineuse, en France, depuis 1987. Et dont le sort – retrait ou non – sera décidé ces prochains jours.

 « Diane®35 a obtenu son autorisation de mise sur le marché (AMM) en France en juillet 1987 dans le traitement de l'acné chez la femme », rappelle l'Agence nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) dans un communiqué. Si ce médicament comporte un effet sur l'inhibition de l'ovulation, mentionné dans le Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP), il n'a jamais reçu l'AMM comme contraceptif. D'ailleurs, Dominique Maraninchi a précisé dans une interview accordée à nos confrères de RTL ce lundi 28 janvier, que « la firme (Bayer n.d.l.r.) n'a pas demandé de l'enregistrer comme contraceptif. » Or, ce médicament est bien prescrit en tant que tel. « En 2012, on peut estimer qu'environ 315 000 femmes étaient en France traitées par Diane®35 ou ses génériques (sur la base d'une consommation de 13 plaquettes par an). »

 « Beaucoup moins de nouvelles prescriptions »

L'emploi de ce médicament comme contraceptif, en dehors des indications, soulève en tout cas la question de la responsabilité du prescripteur. « Depuis l'apparition des pilules de 3e et 4e générations (présentant moins d'effets cutanés indésirables n.d.l.r.), l'intérêt de Diane®35 a nettement diminué. Je ne pense d'ailleurs pas qu'il y ait beaucoup de nouvelles prescriptions», estime le Dr Béatrice Guigues, vice-présidente du Collège national des Gynécologues et Obstétriciens français (CNGOF). En revanche, « certaines femmes prenant ce (...) Lire la suite sur destinationsante.com


Sécurité, tolérance, efficacité : Quelle contraception choisir ?
En finir avec les oublis de pilule...
Pilules de 3e génération : déremboursement dès 2013
Recevez la newsletter de Destination Santé
Accédez à la rubrique Destination Femme

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.