Diana Jones (L'île de la tentation) : son salaire dans Les Anges, ses finances, ses investissements fructueux, elle dit tout !

·1 min de lecture

En 2002, Dianes Jones participait à L'île de la tentation avec son ex-compagnon Brandon. Un véritable bouleversement pour celle qui était strip-teaseuse avant de passionner les téléspectateurs avec ses aventures dans l'émission de TF1. Du jour au lendemain, Diana a donc connu le succès, mais surtout une vie plus confortable financièrement. "Quand j’ai fait L’île de la tentation, on avait gagné 1500 euros, ce n’est rien pour 10 jours de tournage. Ce n’est même pas le prix d’une figuration à la journée. On était payés, nourris, logés. A l’époque, j’étais comédienne, je m’en foutais un peu. Je me suis rendue compte qu’on s’était fait un peu entubés, mais après on se vend autrement. J’avais monté un ’08’, je me suis gavée ! Ça rapportait autant que les influenceurs. Aujourd’hui, ça n’existe plus, les modes ont changé et je ne suis pas trop réseaux sociaux", a-t-elle confié à Voici.fr, tout en révélant avoir touché 10 000 euros pour sa participation aux Anges. "Il faut compter en moyenne 500 euros par jour", a-t-elle précisé.

Désormais loin des caméras, l'ancienne candidate de téléréalité espère bien revenir sur le petit écran, même si elle ne vit pas que pour ça. Loin de là. Si Diana Jones arrive à s'éloigner des projecteurs, c'est qu'elle n'est pas "du genre à côtoyer les gens du showbiz". Une simplicité qu'elle doit à sa conviction que "rien n'est acquis dans la vie" et que l'argent peut disparaître du jour au lendemain. "Je vois toutes les stars de téléréalité qui font beaucoup (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Cette semaine dans Voici : c’est tendu entre les princes William et Harry
VIDEO Incroyables Transformations : Ludivine Aubourg en panique après une blague flippante de Nicolas Waldorf
Funérailles du prince Philip : ses enfants réunis autour de lui pour le conduire à sa dernière demeure
Johnny Hallyday : chez lui la veille de sa mort, un candidat des Douze coups de midi raconte
Léo Matteï : qui est Mathilde Lebrequier, le binôme de Jean-Luc Reichmann ?