Diana et Hasnat Khan : les vraies raisons de leur rupture

Ce fut l'une des plus grandes histoires d'amour de Diana. Une romance dont la discrétion et la tragédie l'inscrivent désormais dans les pages noircies des biographies sur la famille royale britannique. Elle commence en 1995, trois ans après le divorce entre la princesse des Coeurs et Charles. Un jour de septembre, la mère de William et Harry accompagne son amie Oonagh Toffolo à l’hôpital royal de Brompton, à Londres, où l'époux de cette dernière, Joseph, a été opéré la veille d'un triple pontage. Elle s'inquiète et pose des questions à l'un des chirurgiens, Hasnat Khan. Elle, que l'on adule et photographie en toute occasion, n'impressionne guère le médecin, alors âgé de 37 ans.

C'est ce stoïcisme qui séduira Diana Spencer. La princesse tente le tout pour le tout afin d'attirer l'attention du praticien hospitalier d'origine pakistanaise. Il finit par tomber sous son charme. Les deux entament alors une liaison passionnelle pendant 18 mois. Elle veut se marier avec lui, il refuse. Il rencontre pourtant les fils de Lady Di, Harry et William, passe des soirées à Kensington Palace et l'invite dans son petit appartement à lui. Elle, de son côté, va même jusqu'à visiter la famille de Hasnat Khan à Lahore, au Pakistan, en mai 1996. "J'ai retrouvé ma paix. Il m'a donné tout ce dont j'ai besoin", aurait confié à l'époque Diana à Lady Elsa Bowker.

Une relation secrète pendant 18 mois

Le couple se confronte pourtant à un problème : leur rêve de normalité est incompatible avec le statut de Lady

Retrouvez cet article sur GALA

Meghan Markle et le racisme : cette vidéo qui resurgit en pleine affaire George Floyd
Le torchon brûle : grosse prise de bec entre François Bayrou et Stanislas Guérini
PHOTO - Anthony Delon : ce baiser romantique avec sa fiancée Sveva Alviti
Emmanuel Macron en colère… certains ont perdu des points avant le remaniement
Hermine de Clermont-Tonnerre dans le coma : une vie sentimentale compliquée