Diana espionnée par William : ce mensonge qui a fragilisé la princesse

·1 min de lecture

En août 1997, la princesse Diana décédait dans un accident de la route à Paris. Personne n'oublie cette femme aux cheveux blonds qui est aussi la mère et William et Harry, et qui a été harcelée par les paparazzis. Si elle était suivie par les photographes et victime de rumeurs, Diana savait se jouer de la presse pour se venger de membres de la famille royale. Ainsi, en 1995, en pleine procédure de divorce avec le prince Charles, Lady Di a accordé une interview vengeresse à l’émission Panorama diffusée sur la BBC.

A Martin Bashir, le journaliste et présentateur, elle avait fait des confidences chocs et désastreuses pour la couronne britannique. Seulement, 25 ans plus tard, l'interview se retrouve au coeur d'une grande politique. Dans une lettre révélée par le Daily Mail, Charles Spencer, frère de Diana, dénonce les odieuses manipulations de Martin Bashir, précisant au passage qu'il aurait inventer plusieurs histoires pour la pousser dans ses retranchements. Parmi elles, le fait qu'elle était espionnée par son fils William.

Comme le rapporte le Daily Mail, Charles Spencer assure que Martin Bashir a menti sur le futur roi d'Angleterre en assurant qu'il portrait une montre qui enregistrait sa mère à son insu. Evidemment, ce n'était pas le cas, mais il avait falsifié des documents qui semblaient plus vrais que nature. Le frère de celle qui est décédée il y a 23 ans aurait fait une grande enquête autour de cet entretien qui avait été suivi par plus de 23 millions de personnes et que (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Flashback - Arnaud Montebourg et Elsa Zylberstein : la love story
Emilie Broussouloux et Thomas Hollande bientôt parents : François Hollande bientôt grand-père pour la 2e fois
VIDÉO - "Joe Biden aux portes de la sénilité" : la sortie polémique d’un chroniqueur de Laurence Ferrari
« Un menu d’enfant » : Donald Trump encore épinglé pour un récent banquet à la Maison-Blanche
Olivier Véran à bout : ce nouveau coup de colère