Diams, l'artiste sur qui "on a le plus craché" après sa conversion à l'Islam, Vitaa en a souffert

Diams, l'artiste sur qui
Diams, l'artiste sur qui "on a le plus craché" après sa conversion à l'Islam, Vitaa en a souffert - Amazon Prime

Salam permet à Diam's de se raconter pour la première fois. Dévoilé à Cannes, le film Salam, "Paix" en français, réalisé en collaboration avec le média Brut, est sorti ce vendredi 18 novembre sur Amazon Prime Video. Un documentaire bouleversant permettant de retracer le parcours de l'interprète de La Boulette qui a marqué toute une génération, au début des années 2000. Un succès fulgurant que Mélanie Georgiades, son vrai nom, a bien eu du mal à gérer. Mal dans sa peau, l'artiste souffrait en silence et se nourrissait alors de son mal être pour écrire ses textes. Dans ce film, on peut notamment entendre les témoignages difficiles de ses proches parmi lesquels Vitaa ou encore son ancienne manageuse Nicole, au sujet de ses tentatives de suicide, et scarifications.

Et puis il y a eu l'après. Ce moment où après avoir connu l'euphorie d'une carrière qui grimpe en flèche, les millions d'albums vendus et les salles pleine, elle décide en 2010 de tout arrêter. Convertie à l'islam, elle apparaît alors voilée à la sortie d'une mosquée, des photos prises à son insu et publiée dans Paris Match. Des photos qui choquent alors une partie de la France. Dans Salam, Diam's et ses proches se souviennent alors de cette période très difficile où l'artiste n'a clairement pas été épargnée. "Là, c'était la guerre", rapporte Nicole, son ancienne manageuse. À ce moment-là, on l'appelle de partout dans le monde afin d'en savoir...

Lire la suite


À lire aussi

Lil Uzi Vert devient le premier humain à acheter une planète, après son diamant frontal à 24 millions
Kim Kardashian : Le retour du gros diamant au doigt, deux ans après son braquage
"Les choses se feront en douceur" : Laury Thilleman passée à une autre histoire ? Rares confidences après la rupture