Le diamant bleu de Louis XIV (partie 1)

·1 min de lecture

Fasciné par les diamants et les pierres précieuses, Louis XIV enrichit considérablement les joyaux de la Couronne. Il fait façonner son diamant bleu brut pour en faire un véritable symbole de pouvoir. Mais depuis le vol du trésor royal en 1792, le destin du diamant bleu a connu de nombreux rebondissements. Dans ce nouvel épisode du podcast Europe 1 Studio "Au cœur de l'histoire", Jean des Cars revient sur le mystère de la disparition de la pierre favorite du roi…

L’idée d’une collection de joyaux de la Couronne est due à François 1er. C’est ce souverain qui avait déclaré ces biens inaliénables. Ses successeurs, et particulièrement Louis XIV, l’ont considérablement enrichie. Mais lorsque la Révolution éclate, une lourde menace pèse sur ces trésors. En 1791, ils quittent Versailles pour être conservés au nouveau Garde-Meubles Royal, notre actuel Hôtel de la Marine. Il est situé sur la place Louis XV, nommée alors place de la Révolution. C’est aujourd’hui notre place de la Concorde. La même année, l’Assemblée Constituante, dans un souci de transparence, publie naïvement « L’inventaire des diamants de la Couronne ». Cette liste est largement diffusée pour discréditer la monarchie en démontrant ses goûts de luxe. Mais le seul résultat est d’attiser la convoitise de tous les voleurs de Paris ! 

En août 1792, la publication du Manifeste de Brunswick qui menace les Parisiens et les Français de représailles si on s’attaque à la famille royale provoque en retour de violentes émeutes, ...


Lire la suite sur Europe1