Le dialogue Serbie-Kosovo dans l'impasse à Bruxelles, les discussions vont continuer

Après s'être invectivés, ignorés puis accusés mutuellement pendant plus d'un an, le président serbe Aleksandar Vucic et le premier ministre kosovar Albin Kurti se sont rencontrés ce jeudi 18 août à Bruxelles. Les Européens, Américains et l'Otan souhaitent relancer le dialogue entre les deux parties. La rencontre n'a pourtant abouti à aucun accord.

Avec notre correspondant à Belgrade, Laurent Rouy

Personne ne parle d'échec, mais cela y ressemble pourtant. Jeudi, les dirigeants serbe et kosovar, qui ne s'étaient pas rencontré depuis plus d'un an, ne sont parvenus à Bruxelles à aucun accord. Il faut toutefois éviter la reprise des incidents dans le Nord du Kosovo, à majorité serbe. En cause, l'interdiction controversée des cartes d'identité et des plaques d'immatriculation serbes par Pristina pourrait intervenir dès le 1er septembre.

Visiblement, le Premier ministre kosovar Albin Kurti tient à sa mesure discriminatoire, au nom d'un principe de réciprocité qu'il façonne à sa guise. En face, le président serbe Aleksandar Vucic est resté tout aussi inflexible, même s'il a annoncé une rencontre aux contours flous, dimanche, avec les représentants Serbes du Kosovo.

Des discussions prévues dans les prochains jours

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borell, a averti que les deux parties seraient entièrement responsables en cas d'escalade sur le terrain. Il garde néanmoins espoir d'arriver à un accord avant le 1er septembre. Les représentants serbe et kosovar pourraient continuer les discussions vendredi à Bruxelles. Ils se sont en tout cas engagés à continuer les dialogues, ces prochains jours.


Lire la suite sur RFI