Dialogue national au Tchad: les Transformateurs et ses partisans ne lâchent rien

Au Tchad, les travaux du dialogue national inclusif et souverain se poursuivent ce week-end. Le règlement intérieur a enfin été adopté ce vendredi. Il faut désormais installer un présidium pour diriger les assises. Le parti Les Transformateurs a organisé une mobilisation ce samedi après-midi à l’appel de l’opposant Succès Masra. La formation politique refuse toujours de rejoindre les débats et dénonce un dialogue non inclusif et déjà joué d’avance.

Avec notre envoyé spécial à Ndjamena, Sidy Yansané

Malgré la pluie et la gadoue, des milliers de partisans des Transformateurs ont rejoint le siège de la formation d’opposition, désormais connu comme le « balcon de l’espoir ».

Le rappeur Ray’s Kim, militant du parti, et ses invités galvanisent la foule pendant deux heures, jusqu’à l’arrivée du leader Succès Masra.

L’opposant affirme avoir rencontré des médiateurs venus le convaincre de rejoindre le dialogue national. Refus catégorique de l’intéressé, tant que les travaux se poursuivent : « Nous avons voulu qu'ils suspendent les travaux pour permettre de trouver un point d'entente. Les grands acteurs qui ont créé les conditions pour qu'on soit aujourd'hui obligé d'arriver au dialogue ne sont pas là. Si nous ne trouvons pas un point d'entente, à la fin il y aura deux chartes, parce qu'il y aura deux dialogues. »

Le parti des Transformateurs annonce qu’il continuera ses mobilisations chaque samedi, et n’exclut pas d’autres actions.


Lire la suite sur RFI