Diabolique (Chérie 25) Michèle Laroque : "Incarner une femme sous l'emprise d'un gourou m'a fait peur"

·1 min de lecture

Que saviez-vous, au départ, de ce terrible fait divers ?
Michèle Laroque : Je me rappelais l’histoire de cet escroc qui a réussi à placer sous sa coupe onze membres d’une famille, allant jusqu’à les séquestrer pour mieux les dépouiller. Mais je ne me souvenais pas du personnage que j’interprète.

Qui est-elle ?

Hélène (Ghislaine de Védrines dans la vie, ndlr) est une femme énergique, directrice d’une école privée. Mais elle n’est pas heureuse. Par sa naissance, sa culture, elle pense qu’elle mériterait de tenir une place prépondérante au sein de sa famille. Thomas Texier, le gourou qui lui vient en aide financièrement au début, va se servir de ce mal-être pour mieux la manipuler.

Avez-vous tout de suite accepté ce rôle ?
Quand Pascale Breugnot, la productrice, m’a contactée, j’ai trouvé le rôle hyper angoissant et je n’étais pas sûre de dire oui. Incarner une femme sous emprise me faisait peur. C’est elle qui tombe en premier sous la coupe de l‘escroc. C’est à cause d’elle que toute la famille va se retrouver ruinée.

Tourner sous la direction de Gabriel Aghion était-il un plus ?
Oui, c’est ce qui m’a décidée à accepter. Pour avoir déjà tourné deux fois avec lui, dans Pédale douce et Pédale dure, je savais qu’on aurait la même vision de mon personnage. Que l’on serait tous les deux dans l’empathie et non dans le jugement.

À lire éga... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles