Diabète de type 1 : les symptômes qui doivent interpeller chez l’enfant

·1 min de lecture

Lorsque l’on parle de diabète, il convient de faire la distinction entre les deux formes de la maladie. Le diabète de type 2, le plus repandu, touche 4 millions de personnes en France et se soigne plutôt bien, souvent avec une adaptation de l’hygiène de vie et des cachets. Moins connu car moins fréquent, le diabète de type 1 touche néanmoins 400.000 Français et nécessite généralement une prise en charge plus contraignante. Invitée mardi de Sans Rendez-vous, l’émission santé d’Europe 1, l’endocrinologue Ghislaine Hochberg revient sur les symptômes de cette maladie du système immunitaire.

À l’inverse du diabète de type 2, il a la particularité de se déclencher dans la plupart des cas chez de jeunes patients, âgés de 18 à 30 ans, et plus rarement chez les enfants. Certains symptômes doivent alerter, notamment lorsqu’il s’agit des plus jeunes.

Un tableau clinique foudroyant

"Le diabète de type 1 est un diabète insulinodépendant, c’est-à-dire que le patient aura besoin d’insuline pour survivre, dès la déclaration de la maladie", rappelle Ghislaine Hochberg, quand un diabète de type 2, survenant plutôt après 45 ans, se régule durant les premières années avec des règles hygiéno-diététiques et des antidiabétiques oraux, avant que ne soient envisagées les injections d’insuline.

Chez l’enfant l’incidence du diabète de type 1 est de 15 cas pour 100.000 sujets. Une maladie peu fréquente donc chez les plus jeunes, mais dont la fulgurance des symptômes doit immédiatement alerter. "C’est un ...


Lire la suite sur Europe1