Diabète, cet autre fléau que l'Afrique doit affronter

Par Sylvie Rantrua
·1 min de lecture
En 2019, Il a tué plus de 360 000 personnes en Afrique subsaharienne, selon la Fédération international du diabète (FID).
En 2019, Il a tué plus de 360 000 personnes en Afrique subsaharienne, selon la Fédération international du diabète (FID).

« Combattre le Covid-19 ne doit pas nous faire perdre de vue les autres défis sanitaires. La Journée mondiale du diabète est un moment clé pour attirer l'attention sur cette maladie chronique, qui menace de plus en plus la vie d'Africains », a rappelé le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique à l'occasion de la Journée mondiale du diabète.

Un mal sournois qui fonce

Le diabète progresse, rapidement. En 2019, il a tué plus de 360 000 personnes en Afrique subsaharienne, selon la Fédération internationale du diabète (FID) et près des trois quarts de ces décès concernent des personnes de moins de 60 ans, soit la proportion la plus élevée dans le monde pour ce groupe d'âge. Les projections sont alarmantes : le nombre de diabétiques devrait passer de 19,4 millions en 2019 à près de 29 millions en 2030 et 47 millions en 2045, selon la FID. Le plus inquiétant reste le nombre de personnes vivant avec un diabète non diagnostiqué, environ 60 %. « Nous devons changer cette situation en investissant dans la détection, la prévention et le traitement précoces du diabète », affirme le Dr Moeti.

Près des trois quart de ces décès concernent des personnes de moins de 60 ans, soit la proportion la plus élevée dans le monde pour ce groupe d?âge. © GARO / Phanie / Phanie via AFP

Bien souvent avec un diagnostic trop tardif, les dégâts sont déjà là? Les conséquences peuvent être dramatiques : cécité, insuffisance rénale, attaques cardiaques, AVC et amputat [...] Lire la suite