Diététique : le premier vrai faux sucre

L'innovation du jour concerne la diététique. Vous avez trouvé le premier vrai faux sucre. Ce n’est pas un édulcorant, mais du véritable sucre avec 50% de glucose en moins. 

Encore une fois, cela n’a rien à voir avec du « sucre Canada Dry ». Il s’agit de véritable sucre de canne (donc végétal), mais dont on a modifié la forme d’un des composants pour que l’on ait besoin d’en mettre beaucoup moins.

Pour comprendre, il faut rappeler que les récepteurs sucrés que l’on a sur la langue sont plutôt fainéants. Du coup, pour ressentir un goût sucré, on est obligé d’en mettre beaucoup. Prenez un verre d’eau. Pour qu’elle paraisse sucrée, il faut verser une bonne cuillère à café de sucre à l’intérieur. Où est-ce qu’il finit par se stocker ce trop-plein de sucre ? Dans le gras des bourrelets. D’où l’idée de changer la forme du principal composant du sucre (le saccharose), pour le rendre plus gros et plus large. Cela va lui permettre de couvrir davantage de papilles sur la langue. Résultat : on en mettra moins pour obtenir la même saveur.

Et ça marche ? Ç’a été testé, prouvé ?

Oui, par plusieurs cabinets indépendants, sur des tests de goût à l’aveugle. Selon les recettes, on arrive à réduire de 30 à 50% la teneur en sucre ajouté, sans compromis sur le goût. Or le goût reste le nerf de la guerre. Ce n’est pas un hasard si l’on boude les produits allégés. On conserve par ailleurs, toutes les qualités du sucre, notamment son pouvoir énergétique, contrairement à la stévia ou à l’aspartam qui l...


Lire la suite sur Europe1