Le DG de Colonial Pipeline confirme avoir versé une rançon à des cyberpirates

·1 min de lecture
LE DG DE COLONIAL PIPELINE CONFIRME AVOIR VERSÉ UNE RANÇON À DES CYBERPIRATES

WASHINGTON (Reuters) - Joseph Blount, le directeur général de Colonial Pipeline, a confirmé mercredi le versement d'une rançon de 4,4 millions de dollars à des pirates informatiques qui s'en étaient pris aux systèmes informatiques de l'exploitant d'oléoducs.

Selon des propos rapportés par le Wall Street Journal, Joseph Blount explique avoir pensé en premier lieu à "l'intérêt général", même s'il reconnaît que sa décision peut paraître controversée.

"Je n'ai pas pris cette décision à la légère. Je dois reconnaître que je n'étais pas ravi de voir cet argent partir vers des gens comme ça", a-t-il dit.

Le réseau d'oléoducs du groupe transporte chaque jour plus de 2,5 millions d'essence, de diesel et de kérosène du golfe du Mexique vers le sud-est et l'est des Etats-Unis.

Ses systèmes informatiques ont été paralysées par un "ransomware", un logiciel qui crypte des fichiers et empêche leur utilisation, installé par des cyberdélinquants dans le but d'obtenir une rançon.

La fermeture forcée des oléoducs de Colonial Pipeline fait craindre une pénurie de produits pétroliers et a provoqué une ruée sur les pompes dans certaines stations-service.

(Shariq Khan à Bangalore et Raphael Satter à Washington; version française Nicolas Delame)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles