« Elle devrait se faire lifter » : Sophie Davant revient sur ces « critiques gratuites » qui la blessent

·1 min de lecture

Depuis trente ans, Sophie Davant est une des figures phares de la télévision française. Sur les réseaux sociaux, si la présentatrice d'Affaire conclue est souvent adulée par ses fans, elle reçoit aussi énormément de commentaires déplacés, souvent sexistes. Dans les colonnes du magazine Télé Star, elle a répondu à ses détracteurs et a donné sa vision des choses. "J'ai droit à des commentaires déplacés du genre : 'Elle est tapée', 'Elle devrait se faire lifter.' Comme je suis très sensible, les critiques gratuites me heurtent. Mais quand elles ne concernent pas mon look, j'en tiens toujours compte", a-t-elle confessé.

L'animatrice de 57 ans ne s'en cache pas : elle a déjà eu recours au Botox. D'ailleurs, elle avait déjà évoqué le sujet auprès de Gala en 2020. "Je sais bien que je n'ai ni un physique ni une tête de gamine de 20 ans. Mais j'essaie d'être une sorte de modèle pour les femmes de mon âge", avait-elle confessé. Si elle n'a jamais été tentée par la chirurgie esthétique, elle avait affirmé à l'époque se poser la question.

En octobre 2019, l'animatrice avait déjà avoué souffrir des critiques au magazine Télé-Loisirs."Plus on a du succès, plus on est regardé et plus le pourcentage de mécontents est important, ça paraît logique. Entre nous, je suis extrêmement sensible, je peux être déstabilisée par la méchanceté. Je suis comme tout le monde, j'ai un cœur. (...) Je vous avoue que je ne vais pas trop regarder, car cela me blesse." En revanche, si l'animatrice de France 2 est (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Impossible de sortir la tête de l'eau" : Bruno Le Maire raconte sa "panique" quand il a eu la Covid-19
Meghan Markle prête à investir la Maison Blanche ? Ces éléments qui confirment la rumeur
Anne-Sophie Lapix aux commandes d'une nouvelle émission politique "ambitieuse et innovante"
PHOTO - Comblée, la princesse Eugenie "profite de sa 1ère fête des mères" et dévoile un adorable cliché
Élisabeth Borne, ministre du travail, positive à la Covid-19 : "Je continuerai d'exercer mes fonctions"