Que devient Lourdes, la fille aînée de Madonna ?

·1 min de lecture

Il y a 24 ans, Madonna donnait naissance à son premier enfant, une petite fille prénommée Lourdes Maria Ciccone Leon et fruit de son ancien amour pour l’acteur cubain Carlos Leon. Depuis, la jeune femme a bien grandi et elle suit sa propre voie, même si elle est passionnée de musique, comme sa mère. Assez discrète, elle n’a fait son apparition sur Instagram que le 22 janvier dernier, mais compte déjà plus de 103 000 abonnés sur son compte. Celle qui se surnomme, dans sa bio, Lola, a dévoilé une photo d’elle posant en petite tenue pour la marque de prêt-à-porter californienne Juicy Couture.

Devenue mannequin, Lourdes a également collaboré avec les marques Stella McCartney et Adidas. Ayant plusieurs cordes à son arc, la fille aînée de Madonna a aussi contribué à la chorégraphie du fameux spot publicitaire, qu’elle a d’ailleurs dévoilé sur le réseau social. Malgré son jeune âge, la jeune femme n’en est pas à son coup d’essai face caméra. En 2016, elle posait pour le parfum Pop de la griffe Stella McCartney. En 2018, elle prêtait ses traits à la marque Converse pour l’une de ses campagnes publicitaires. Pour l’occasion, elle dévoilait avec fierté ses aisselles non épilées. En 2019, elle se mettait en scène pour la collection printemps-été de Miu Miu. Cette même année, Madonna évoquait les multiples compétences de son enfant. Interviewée par Vogue US, l’interprète du titre Like a Prayer affirmait, en adoration devant sa fille : "Elle est incroyablement talentueuse. Je suis presque jalouse (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Une charge haineuse" : Jean-Luc Mélenchon explique son refus de débattre avec Eric Naulleau
PHOTO - Jalil Lespert tout sourire près de la piscine à Saint-Barth : Laeticia joue les photographes
Affaire Duhamel : "Il a commencé par nier en disant que Camille Kouchner mélangeait les choses"
Affaire Richard Berry : sa fille Coline "a apporté de nombreux éléments aux enquêteurs"
Le coup de gueule d’Alexandre Kouchner après une séquence de BFMTV : « des propos juste cons »