Comment devient-on bourreau?

Comment devient-on bourreau?

Une biographie glaçante. Dans «Krüger, un bourreau ordinaire», Nicolas Patin raconte comment un jeune homme lambda et idéaliste a pu devenir, en deux décennies, l'un des pires bourreaux de la Seconde Guerre mondiale.

Écrire la biographie d'un nazi n'est jamais une chose aisée pour un historien, tant le sujet est, aujourd'hui encore, «sensible». Si celle-ci n'est pas aussi monumentale que celle réalisée par Ian Kershaw sur Hitler en 1999-2000 (le peut-on vraiment?), il n'en demeure pas moins qu'elle est loin d'être dénuée d'intérêt car elle permet de poser la question (et de lancer des pistes d'explications) sur la compréhension de l'évolution psychologique de personnages devenus au fil des ans (et de la Seconde Guerre mondiale) de véritables monstres, acteurs à part entière du massacre de centaines de milliers de personnes.

Dès la couverture, le ton est donné. Un portrait en noir et blanc de Krüger en uniforme SS, regard froid et distant. Le titre choisi est tout à fait judicieux: Un bourreau ordinaire. Nicolas Patin a cherché à comprendre les mécanismes qui ont fait de ce soldat vétéran de la Première Guerre mondiale un SS obéissant et un des artisans majeurs de la solution finale.

Comme le démontre Nicolas Patin, peu de choses ont été écrites sur lui à cause de la dispersion de ses archives à travers le monde, de l'Allemagne jusqu'aux États-Unis. Krüger a par contre beaucoup écrit sur lui-même: il a tenu un journal intime entre 1914 et 1944, qui compte plusieurs tomes. Patin a cherché un peu partout, il a mené un véritable travail d'enquête pour reconstituer au mieux le parcours et interpréter les motivations de celui qui allait devenir le bras droit de Himmler en Pologne. Une réussite: l'ouvrage est très bien documenté et prend en compte les dernières avancées de la recherche historique sur la Seconde Guerre mondiale et le nazisme. 

À LIRE AUSSI Quand Berlin se souvient aussi des bourreaux du (...) Lire la suite sur Slate.fr

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages