En devenant maman, Laura Prepon a quitté la scientologie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’actrice américaine Laura Prepon a révélé au magazine «People» avoir quitté la scientologie en devant mère, il y a quatre ans. 

Devenir maman aura métamorphosé la vie de Laura Prepon. L’actrice d’«Orange is the new Black» s’est confiée au magazine «People» et a raconté avoir quitté la scientologie depuis plusieurs années. «Dès l’enfance, j’ai toujours été très ouverte d’esprit. J’ai été élevée dans la religion catholique et juive. J’ai prié dans les églises, médité dans les temples. J’ai étudié la théorie des méridiens», a-t-elle confié avant de conclure : «Mais je ne pratique plus la scientologie, cela ne fait plus partie de ma vie».

Depuis, l’actrice américaine de 41 ans trouve du réconfort dans la méditation, qu'elle pratique avec son mari, Ben Foster. «Nous méditons tous les jours. J’aime vraiment ça parce que c'est quelque chose qui m'aide à entendre ma propre voix et, en plus, on peut le faire ensemble», a confié la maman de deux enfants, Ella, 4 ans et un petit garçon de 16 mois dont le prénom n’a jamais été révélé.

Dans l’interview, Laura Prepon revient sur ses blessures de l’enfance. Elle a raconté avoir été poussée dans la boulimie par sa mère. L’actrice avait d'ailleurs publié un livre en avril 2020 évoquant longuement ce sujet. «Tellement de gens m'ont contactée pour me parler de leurs propres problèmes avec la nourriture et leurs relations avec leurs parents. Ils m'ont remerciée d'avoir parlé de ma relation avec ma mère. À la fois du positif et du négatif […] Si j’aidais même une personne qui lutte en silence contre un trouble de l’alimentation ou qui rencontre des difficultés avec ses parents, alors je serais la plus heureuse», a-t-elle conclu.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles