Devant ses fidèles rassemblés au Caire, le pape François fustige "l'extrémisme"

franceinfo avec AFP

Le pape

François a prôné la fraternité et la charité pour répondre à l'extrémisme. Samedi 29 avril, le pontife argentin, arrivé la veille en Egypte pour promouvoir la paix et la concorde entre musulmans et chrétiens, a estimé lors d'une messe célébrée devant quelque 15 000 fidèles rassemblés dans un stade du Caire que la vraie foi est celle qui conduit "à vivre la culture de la rencontre, du dialogue, du respect et de la fraternité".

"Dieu n’apprécie que la foi professée par la vie, parce que l’unique extrémisme admis pour les croyants est celui de la charité ! Toute autre forme d’extrémisme ne vient pas de Dieu et ne lui plaît pas !", a-t-il déclaré lors de cette messe placée sous haute surveillance policière, trois semaines après des attentats contre la minorité chrétienne en Egypte.


Une messe traduite en arabe


Malgré un imposant dispositif de sécurité, avec des hélicoptères et des centaines de policiers et militaires en armes, la messe s'est déroulée dans une atmosphère chaleureuse. Le pape de 80 ans a fait un traditionnel tour du stade dans une voiturette électrique découverte, avant d'entamer son homélie, prononcée en italien et traduite en arabe par un interprète.

Le pays compte la plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient. Et les jihadistes ont menacé de multiplier les attaques contre les coptes, qui représentent environ 10% des 92 millions d'Egyptiens.

Retrouvez cet article sur Francetv info

L'art africain contemporain s'expose à Paris : "Nous sommes tous des artistes en Afrique"
Corée du Nord : mythes et réalités du dernier pays stalinien de la planète
Égypte : la main tendue du pape François
Donald Trump : cent premiers jours à la Maison-Blanche
Syrie : la bataille de Raqqa approche

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages