Devant 13.000 militants, Éric Zemmour lance officiellement sa campagne

·1 min de lecture
© TOLGA AKMEN / AFP

"Le grand rassemblement commence enfin aujourd'hui." Ce sont les tout premiers mots d'Éric Zemmour en tant que candidat à l'élection présidentielle. "Si je gagne cette élection, ce ne sera pas une alternance de plus, mais le début de la reconquête du plus beau pays du monde", a-t-il continué. "La France devait continuer à tranquillement sortir de l'Histoire et les Français devaient disparaître en silence sur la terre de leurs ancêtres, mais un petit grain de sable est venu gripper la machine. Non, ce grain de sable, ce n'est pas moi. Ce grain de sable, c'est vous !" a-t-il affirmé à ses partisans.

>> Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

13.000 militants réunis

Selon les organisateurs, 13.000 militants avec de nombreux drapeaux bleu-blanc-rouge ont fait le déplacement. À la toute fin de son discours, Éric Zemmour a annoncé officiellement le nom de son parti : "Reconquête". Devant une salle surchauffée avec de nombreux jeunes, le polémiste a voulu montrer qu'il était désormais présidentiable. "Après le temps des constats est venu le temps du projet", a-t-il dit. Concret et sérieux, il a voulu faire taire les critiques : non, il n'est pas raciste, lui, le petit juif berbère venu de l'autre côté de la Méditerranée. Non, il n'est pas misogyne, lui dont la mère lui a tout appris. Oui, à 63 ans, il se lance dans la course, et il est prêt à prendre les manettes du pays.

>> LIRE AUSSI - Premier meeting d'Éric Zemmour à Villepinte, le tournant de sa cam...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles