"Il se devait de tenir son rôle" : la décision forte de Julien Clerc après la mort de son demi-frère Gérard Leclerc

Le mardi 15 août, le journaliste Gérard Leclerc est mort à l'âge de 71 dans un dramatique crash aérien. Alors qu'il pilotait un avion de tourisme, dans lequel se trouvaient également deux autres passagers, l'appareil a disparu des radars vers deux heures de l'après-midi. L'accident a provoqué une immense vague d'émotion dans le monde des médias, mais aussi sur les réseaux sociaux.

À lire également

"J’ai l’impression que deux maris m’attendent" : l'anecdote surprenante d'Isabelle Boulay sur son couple avec Eric Dupond-Moretti

Les réactions et les hommages se sont multipliés, à l'image des mots de Pascal Praud au moment d'évoquer son ami sur CNEWS. "J'aimais son intelligence. J'aimais son humour à l'écran. Sa drôlerie à la ville. J'aimais notre complicité, nos désaccords. J'aimais surtout qu'il soit présent sur le plateau. Il le fut dès notre premier rendez-vous de 'L'heure des pros' en 2016, associé à jamais à la réussite de ce programme", a-t-il confié à l'antenne. Parmi les deux autres personnes décédées à bord de l'appareil, se trouvait Michèle Monory. Fille de René Monory, ancien ministre de l’Éducation nationale. Lors du drame, son fils Clovis Maillet se trouvait au Japon pour des vacances familiales. "Je lui ai envoyé des photos des enfants, j’ai essayé de l'appeler, et j'étais surpris qu'elle ne réponde pas. Elle était très connectée sur les réseaux, toujours son téléphone à la main. Je me dis qu'elle est partie en plein vol, ça lui ressemble tellement... Elle a toujours été quelqu'un de très libre. Elle était pleine de vie, pleine de joie, tout le temps", a-t-il déclaré dans les colonnes du quotidien La Nouvelle République.

À lire également

"Le matin où le film sort, j’apprends que le pote dont je me suis inspiré vient de mourir" : Guillaume Canet revient sur le succès des Petits Mouchoirs

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi