Deux volcans distants de 13 km en éruption simultanée au Congo !

Les points jaunes et orange sur ces deux images satellite sont des signaux infrarouges et témoignent de températures très élevées. Elles attestent que le Nyamulagira et le Nyiragongo, à gauche et à droite respectivement, sont en éruption.

Même si le Nyamulagira est quasiment inaccessible, les images satellites et signaux infrarouges émis par ce volcan témoignent d’une éruption de longue durée, peut-être depuis avril 2018. Cette éruption effusive a lieu au niveau d’un pit crater, un cratère en forme de puits d’environ 400 m de diamètre, qui se trouve à l’intérieur d’un cratère plus grand, une caldeira, de 2 km de diamètre. Ces coulées de lave ont rempli ce pit crater et viennent désormais envahir le plancher de la caldeira, jusqu’à buter contre les bords de celle-ci.

Vidéo présentant le comblement du pit crater du Nyamulagira entre 2019 et 2020 et des coulées de lave dans la caldeira sommitale.

Une autre éruption effusive, à 13 km !

Depuis la vidange du lac de lave en mai 2021, à l’origine d’une éruption latérale qui a fait une trentaine de morts dans la ville de Goma, quelques signaux thermiques ont aussi été repérés par les satellites sur ce volcan. Et même s’il n’y a pas d’images sur place qui permettent de comprendre ce qu’il s’y passe, la dernière image satellite témoigne d’une éruption vraisemblablement effusive, au fond du cratère qui s’est effondré à la suite de l’éruption latérale de l’année dernière… De quoi espérer un retour du célèbre lac de lave ?

Vidéo présentant l’activité du lac de lave du Nyiragongo en 2016, avant sa vidange en mai 2021.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles