Dans les Deux-Sèvres, un restaurant mobile propose des plats à emporter aux clients

Un restaurant sur quatre roues. Pour tenter de résister à l’arrêt de son activité en raison du confinement, un restaurateur de Parthenay dans les Deux-Sèvres et ancien routier sillonne les routes au volant de son autobus conçu pour cuisiner sur place puis vendre des plats à emporter. Il est allé jusqu’à Marseille pour acheter son auberge ambulante. "C’était un bus de ligne et après un bus qui avait été monté pour faire de la formation culinaire", détaille Samuel Dandin. Le restaurant mobile est alors tout équipé pour la cuisine. Menu simple et produits locaux Ici, le menu est simple mais tout est fait maison, à base de produits locaux. "Je propose principalement des burgers, des petits ou des gros, et des filets de poulet grillé". Une cuisine simpliste et une initiative que les clients saluent : "Comme tout est fermé, ici c’est rapide et pratique. Je trouve ça génial". Une façon de s’adapter aux besoins de la clientèle en tant de confinement, qui a coûté 15 000 euros d’investissement. Une opération de la dernière chance pour le restaurateur. "On est cinq au total, quatre salariés et moi. À l’heure actuelle, si ça ne fonctionne pas, je serai obligé de licencier tout le monde". Avec une vingtaine de clients par jour, les débuts sont prometteurs. Dix de plus lui permettraient d’atteindre son seuil de rentabilité.