Deux-Sèvres: un nouveau projet de méga-bassine divise, les autorités redoutent des affrontements

Deux-Sèvres: un nouveau projet de méga-bassine divise, les autorités redoutent des affrontements

Un nouveau Sainte-Soline, à à peine quelques kilomètres de l'original. Le chantier d'une méga-bassine a démarré cette semaine dans les Deux-Sèvres, à Priaires. L'objectif, sécuriser 160.000 mètres cube d'eau pour les agriculteurs installés à proximité. Sa mise en service doit survenir au printemps 2024.

"Cette retenue d'eau va permettre de sécuriser huit agriculteurs, dont sept qui sont éleveurs. Il y a donc un grand enjeu sur la qualité de production de fourrage, notamment à direction des élevages laitiers", explique à BFMTV Thierry Boudaud, le porteur du projet.

Comme un goût de déjà-vu? C'est le même projet qui avait déclenché des affrontements ultraviolents à Sainte-Soline en mars. Au total, seize projets similaires sont en préparation dans le département. L'une de ces méga-bassines est par ailleurs déjà en opération. Elle se situe à Mauzé-sur-le-mignon.

Bis repetita?

A Priaires, les militants écologistes sont déjà remontés. Jean-Jacques Guillet, initiateur historique du mouvement de contestation contre ces projets, regrette une destruction du patrimoine naturel avec lequel il a grandi.

"Il y a une petite rivière qui attend patiemment qu'on finisse de l'assécher", dénonce avec ironie celui qui constante à l'oeil nu les conséquences de ces méga-bassines.

Le militant aimerait une refonte de la cave au grenier des méthodes de stockage de l'eau. "Quand on a de l'eau sous les pieds, on ne s'acharne pas à la mettre au soleil. Et c'est le concept même des bassines! Sur le projet même, c'est stupide", s'étouffe le riverain.

Deux rendez-vous fixés

Les opposants au projet veulent le tuer dans l'oeuf. Un rassemblement est prévu dès le 1er septembre. "Il est hors de question qu’on laisse faire le projet de Priaires sans bouger", affirme auprès de Franceinfo Julien Le Guet, le porte-parole du collectif "Bassines non merci".

Un autre rassemblement est prévu le 8 septembre devant le tribunal correctionnel de Niort. Le même lieu ou seront jugés plusieurs participants des manifestations à Sainte-Soline. Des affrontements qui avaient laissé derrière eux 200 manifestants blessés ainsi qu'une quarantaine de gendarmes.

Article original publié sur BFMTV.com