Dans les Deux-Sèvres, des milliers de manifestants « anti-bassines » se sont rassemblés à Saint-Soline

© Ugo Amez/Sipa

Lutter contre « l’accaparement de l’eau », était le mot d’ordre des personnes mobilisées. Des milliers de manifestants écologistes se sont rendus ce samedi dans les Deux-Sèvres, à Saint-Soline. Ils ont voulu montrer leur opposition à un projet de bassine . Une initiative portée par le collectif Bassines non merci. L’objectif était notamment de bloquer le chantier d’une réserve d’eau. Mais cette manifestation avait été interdite au préalable par la préfecture. Les manifestants se sont donc très vite heurtés aux nombreux gendarmes déployés pour protéger le site. Selon un dernier bilan, sept gendarmes ont été blessés et six manifestants interpellés. Une source proche du dispositif de sécurité mis en place fait état de 3 000 à 4 000 opposants sur place.

Un face-à-face tendu

Près d’une heure d’un face-à-face tendu. D’un côté les militants « anti-bassines », de l’autre les forces de l’ordre. En effet, les gendarmes avaient pour ordre d’encercler le chantier pour le protéger. Mais, les forces de l’ordre n’ont pas caché leur difficulté à couvrir cette surface de plusieurs hectares. Elles ont eu notamment du mal à contenir la foule, dans laquelle des centaines de militants masqués ou cagoulés côtoyaient des familles et de nombreux retraités.

Lire aussi - Sécheresse : on vous explique la controverse autour des « méga-bassines » en 3 points

Des militants « anti-bassines » ont même réussi à forcer des grilles protégeant le chantier puis à entrer brièvement à l'intérieur, avant d'être r...


Lire la suite sur LeJDD