Deux-roues : Clément Beaune veut un contrôle technique «le moins pénalisant possible»

© Xose Bouzas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le ministre délégué aux Transports Clément Beaune a indiqué que le gouvernement allait "très probablement" instaurer un contrôle technique pour les deux-roues, conformément à la décision prise lundi par le Conseil d'Etat. Celui-ci devra être "le moins pénalisant possible" pour les motards, a toutefois souligné Clément Beaune.

Le gouvernement va "très probablement" instaurer un contrôle technique pour les deux-roues, conformément à la décision prise lundi par le Conseil d'État, mais il devra être "le moins pénalisant possible" pour les motards, a indiqué mardi le ministre délégué aux Transports Clément Beaune. "Il faudra très probablement mettre en place un contrôle technique", a reconnu Clément Beaune sur France 2.

>> LIRE AUSSI - Contrôle technique des deux-roues : comment ça va marcher ?

"Une fois qu'on a dit 'potentiellement un contrôle technique', il y a des modalités, tout ça peut être discuté", a-t-il ajouté, annonçant "une concertation dès la fin de semaine" avec les associations de routards et de sécurité routière.

"Une marge de manœuvre importante"

La règlementation européenne laisse "une marge de manœuvre importante" aux gouvernements, a estimé le ministre, évoquant "quelque chose qui soit le moins pénalisant possible". "Ses modalités, son calendrier, restent à définir", a-t-il noté. "Je crois qu'il faut qu'on soit raisonnable et proportionné", a-t-il insisté.

Le Conseil d'Etat a réinstauré lundi le contrôle technique pour les deux-roues, dont l'application était prévue début 2023 avant son annulation par le gouvernement, indiquant toutefois que cette mesure pourrait être "échelonnée dans le temps".

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - France : le gouvernement prépare un plan de régulation des vols en jets privés