Ces deux proches d'Emmanuel Macron qui entretiennent des "relations exécrables"

Depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, Sibeth Ndiaye est en première ligne. La porte-parole du gouvernement a l’habitude d’être critiquée sur les réseaux sociaux pour les moindres de ses faits et gestes comme en témoigne notamment la polémique engendrée par une scène sur laquelle on la voit fumer dans son bureau. 

Dans les rangs de la majorité aussi, son attitude fait débat. Joseph Zimet, conseiller en communication et ex-mari de Rama Yade, fait partie de ceux qui ne la portent pas dans leur cœur. « Il a critiqué en interne la gestion de ses relations avec la presse », écrivent nos confrères du Figaro Magazine. « C’est revenu aux oreilles de Sibeth et elle ne lui a pas pardonné », confie un ancien conseiller en communication du Parti socialiste. 

« J’ai une cible accrochée au cou » 

Néanmoins, Sibeth Ndiaye fait profil bas. Elle a appris à rester stoïque face à l’adversité et ne pas « cogner » ses adversaires. « C’est un rôle ingrat, multiplié au carré quand on se retrouve embarqué dans une pandémie où les commodités scientifiques ne sont d’accord sur rien et où Raoult polémique avec Françoise Barré-Sinoussi » résume Ismaël Emilien, l’un de ses proches. Un rôle de porte-parole avec ses particularités que Sibeth Ndiaye assume : « Je sais que j'ai une cible accrochée au cou, c'est la fonction qui veut ça », a-t-elle fait savoir lors d'un récent entretien accordé au Figaro, reconnaissant qu’elle avait tout appris sur le tas, faisant alors partie des 10% seulement des

Retrouvez cet article sur GALA

Elizabeth II, toujours à cheval à 94 ans : cette photo très remarquée
Edouard Philippe bientôt remplacé par le doyen de son gouvernement ?
Soprano toujours silencieux un mois après la mort de son père
Tous en cuisine avec Cyril Lignac : conchiglioni et muffins, les recettes de ce lundi 1er juin
"Beaucoup d'angoisse" : Thomas Dutronc n'a toujours pas pu revoir sa mère Françoise Hardy