Deux prix Nobel pour deux conceptions de la littérature

agence, AFP, figaro.fr, Le
Olga Tokarczuk et Peter Handke. / Jörg Carstensen/dpa / AFP

La Polonaise antinationaliste et l’Autrichien controversé ont remporté chacun le prix de l’Académie suédoise.

Alors que les sites de paris en ligne annonçaient favorites Margaret Atwood, Ann Carson, Maryse Condé, c’est finalement Olga Tokarczuk, lauréate du Man Book Prize 2018 et qui figurait à la quatrième place du classement des parieurs, qui a remporté le prix Nobel de littérature 2018. Le jury a salué l’auteure polonaise et son «imagination narrative qui, avec une passion encyclopédique, symbolise le dépassement des frontières comme forme de vie». Le prix Nobel de littérature 2019 a, quant à lui, été décerné à l’Autrichien Peter Handke.

Olga Tokarczuk, une œuvre engagée

Olga Tokarczuk, 57 ans, est l’un des écrivains les plus jeunes à recevoir la prestigieuse distinction. Romancière incontournable en Pologne, elle emporte le lecteur dans une quête de la vérité à travers des univers polychromes, mêlant avec finesse le réel et le métaphysique. Engagée politiquement à gauche, écologiste et végétarienne, elle n’hésite pas à critiquer la politique de l’actuel gouvernement conservateur nationaliste de Droit et Justice.

» LIRE AUSSI - Prix Nobel de littérature: avant Olga Tokarczuk, ces femmes couronnées

Née le 29 janvier 1962 dans une famille d’enseignants à Sulechow dans l’ouest de la Pologne, elle est auteure d’une douzaine d’ouvrages. Diplômée de psychologie à l’Université de Varsovie, elle s’intéresse aux travaux de Karl Jung. Pendant un temps, elle travaille comme psychothérapeute à Walbrzych et s’essaie à l’écriture. Elle publie un recueil de poèmes, avant de se lancer dans la prose.

Après le succès de ses premiers livres, elle se consacre entièrement aux lettres et s’installe dans le village de Krajanow dans les monts Sudètes. Aujourd’hui, ses livres sont des succès de librairie en Pologne, traduits dans plus de 25 langues, dont le catalan et le chinois. Plusieurs de ses ouvrages ont été portés sur scène et à l’écran.

Son œuvre, extrêmement variée, va d’un (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Prix Nobel de littérature: avant Olga Tokarczuk, ces femmes couronnées 
Prix Nobel de littérature: les recalés, les oubliés... Un siècle de péripéties 
Peter Handke, l'insaisissable 
Prix Nobel de littérature: avant Olga Tokarczuk, ces femmes couronnées 
Prix Nobel de littérature: une histoire mouvementée, un avenir à reconstruire 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro