Deux policiers de Los Angeles licenciés pour avoir joué à Pokémon Go au lieu d'arrêter des voleurs

·2 min de lecture
Les deux agents avaient fait appel de leur licenciement. | Mika Baumeister via Unsplash
Les deux agents avaient fait appel de leur licenciement. | Mika Baumeister via Unsplash

En pleine patrouille, deux policiers de Los Angeles ont ignoré un appel à renfort de leurs collègues et ont préféré continuer à jouer à Pokémon Go. Ils cherchaient plus particulièrement à attraper un spécimen rare, Ronflex (Snorlax, en anglais), un Pokémon spécialisé dans les repas et les siestes. Selon des documents judiciaires publiés ce vendredi, ces deux agents ont été licenciés pour «avoir volontairement abdiqué leur devoir d'aider un commandant à répondre à un vol en cours en jouant à un jeu mobile pendant leur service».

Les faits se sont déroulés en avril 2017. Un superviseur de patrouille a lancé un appel radio aux policiers du secteur pour un vol se déroulant dans un grand magasin. Mais Louis Lozano et Éric Mitchell ont décidé de ne pas y répondre, préférant continuer leurs parties de Pokémon Go en cours. Les enregistrements audio et vidéo ont démontré qu'ils avaient pourtant bien entendu l'appel à renfort, mais voilà, un Ronflex venait de surgir à l'écran et l'attraper leur a semblé plus urgent.

D'après les informations judiciaires, «pendant les vingt minutes suivantes, Mitchell et Lozano ont discuté de Pokémon alors qu'ils se rendaient à différents endroits où les créatures virtuelles apparaissaient sur leur téléphone portable». Les agents ont été entendus et confrontés aux enregistrements de la voiture. S'ils ont reconnu ne pas avoir répondu à l'appel à renfort pour le cambriolage du grand magasin, ils ont nié avoir joué à Pokémon Go pendant leur patrouille, assurant qu'ils n'avaient fait que discuter du jeu.

À LIRE AUSSI

Qu'est-ce qui motive les policiers à faire leur travail?

Une demande d'appel rejetée

La police de Los Angeles (LAPD) n'a pas apprécié les mensonges de ses deux agents et a décidé de les démettre de leurs fonctions pour faute grave. Mais Mitchell et Lozano ont...

Lire la suite sur Slate.fr.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles