Deux personnes reçoivent une transfusion de globules rouges créés en laboratoire

Dans un centre de recherche clinique à Cambridge, au Royaume-Uni, deux volontaires ont reçu une transfusion révolutionnaire. Elle ne contient pas les globules rouges d'un donneur mais des hématies cultivées en laboratoire. Cette première mondiale a été réalisée dans le cadre de l'essai clinique Restore qui cherche à vérifier l'innocuité et la durée de vie des globules rouges synthétiques. Il s'agit d'un premier pas vers un objectif plus ambitieux, transfuser du sang créé en laboratoire pour soigner les personnes atteintes de maladies sanguines ou porteuses d'un groupe sanguin rare, deux cas de figure pour lesquels trouver une poche de sang compatible peut être un casse-tête.

« Nous espérons que nos globules rouges cultivés en laboratoire vivront plus longtemps que ceux des donneurs de sang. Si notre essai, le premier du genre au monde, est un succès, cela signifiera que les patients qui ont besoin de transfusions de sang régulières en auront besoin moins souvent dans le futur, transformant ainsi leur traitement », explique le principal investigateur de l'essai Restore, le Professeur Cedric Ghevaert de l'université de Cambridge.

Des globules rouges ont été cultivés en laboratoire. © Restore, université de Cambridge

Des globules rouges créés en laboratoire

Les globules rouges ont été cultivés en laboratoire à partir du sang fourni par des donneurs volontaires. À partir de celui-ci, les scientifiques ont isolé les cellules souches hématopoïétiques qui sont capables de se différencier dans toutes les cellules qui composent le sang, dont les globules rouges. Les cellules souches sont présentes en grande quantité dans la moelle osseuse, mais une petite fraction circule aussi dans le sang. Plutôt que de prélever la moelle osseuse des volontaires, les scientifiques ont décidé de travailler à partir des cellules souches présentes dans le sang. Dans des conditions de culture précises, l'érythropoïèse commence et les cellules souches se divisent et se différencient jusqu'à...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura