Deux nouvelles condamnations au Royaume-Uni dans l’affaire du camion charnier

·2 min de lecture

Deux hommes ont été déclarés coupables d’homicide involontaire lundi par un tribunal londonien. 39 migrants vietnamiens dont 8 femmes et 2 adolescents avaient été retrouvés morts étouffés dans un conteneur à l’est de Londres en octobre 2019. Les coupables sont un chauffeur routier et l’un des organisateurs clé du trafic.

Les deux hommes risquent la prison à perpétuité. La peine sera prononcée début janvier. Le Roumain Gheorghe Nica, 48 ans, et le Nord-irlandais Eamon Harrison, 24 ans, ont toujours contesté l’accusation d’homicide involontaire.

Ils ont été reconnus coupables ce lundi de la mort de 39 personnes ainsi que d’avoir pris part à un trafic organisé d’êtres humains. Le premier comme organisateur, le second comme chauffeur du poids lourd qui avait transporté les migrants. Un trafic très lucratif qui facturait 14 000 euros la traversée de la manche, qui opérait depuis 2018 et a continué après le drame.

Une investigation du Royaume-Uni au Vietnam

Cela porte à 8 le nombre de condamnations au Royaume-Uni dans ce drame de la migration. Mais dans cette affaire outre les condamnations prononcées en Angleterre, 7 personnes ont été condamnées au Vietnam, et plus de 25 personnes ont été inculpées en France et en Belgique. Des enquêtes et des procès sont toujours en cours.

Les corps des victimes, mortes d'asphyxie et d'hyperthermie, avaient été retrouvés le 23 octobre 2019 dans une zone industrielle près de Londres, enfermés dans un conteneur en provenance du port belge de Zeebruges.

À ses derniers moments une jeune femme de 26 ans, avait envoyé ce SMS à ses parents : « Je vous aime très fort, je meurs, je ne peux plus respirer ». Toutes originaires d'une région pauvre du Vietnam, les victimes avaient transité par Paris dans l'espoir de trouver du travail au Royaume-Uni.