Deux nouveaux décès d'oligarques russes qui avaient critiqué l'invasion en Ukraine

© Ilya PITALEV / SPUTNIK / AFP

Moscou affiche sa confiance, dix mois après le début de la guerre en Ukraine . Mercredi, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, s'est dit convaincu que son armée atteindrait ses objectifs en Ukraine à force de patience. Il y a pourtant toujours des voix russes qui s'élèvent contre cette guerre.

Mais l'une d'elles s'est tue à jamais. Pavel Antov, oligarque russe qui avait critiqué cette intervention en Ukraine, a été retrouvé mort en Inde dans des circonstances très suspectes.

Règlement de comptes ?

Pavel Antov, considéré comme le politicien le mieux rémunéré de son pays, serait mort d'une chute fatale du troisième étage de son hôtel alors qu'il venait en Inde pour y fêter son 66ᵉ anniversaire. Mais jeudi dernier déjà, et dans le même établissement, son compagnon de voyage, l'homme d'affaires Vladimir Bidenov, succombait à une crise cardiaque. Deux morts soudaines. Alors, est-ce un simple accident, ou peut-on parler de règlement de comptes ?

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Antov était député, issu du parti Russie unie auquel appartient Vladimir Poutine. Il avait fait fortune dans la fabrication de saucisses, avec une richesse estimée à 140 millions de dollars. Influent, le magnat s'était aussi montré très critique au sujet de la guerre en Ukraine, "du terrorisme" selon lui, avant de se rétracter et puis de s'excuser platement et publiquement, affirmant soutenir l'opération militaire russe.

Ces deux décès sont donc très troublants. Il s'a...


Lire la suite sur Europe1