Deux mois de retard supplémentaires pour l'EPR finlandais pour sa pleine opérabilité

Le nouvel EPR construit en Finlande et déjà raccordé au réseau devait fonctionner à pleine puissance à partir du mois de juillet. Ce sera finalement en septembre. En cause, un problème dans la partie non nucléaire du site.

Après seize ans de travaux, on pourrait presque dire qu'on n'est plus à deux mois près. La mise en service du nouvel EPR finlandais d'Olkiluoto 3, de technologie française, aura désormais lieu au mois de septembre au lieu de juillet.

Le retard s'explique par des réparations qui doivent être menées sur le générateur de l'installation, une énorme turbine située dans la partie non nucléaire du site qui assure la production d'électricité.

Malgré ce délai, l'installation nucléaire est aujourd'hui opérationnelle, et elle est raccordée au réseau finlandais depuis le mois de mars mais ne tourne pas encore à pleine puissance.

Pour cela, et le début du fonctionnement normal, il faudra donc attendre le mois de septembre. Les 1650 megawatts du réacteur fourniront alors à eux seuls 15% de la consommation électrique du pays.

Cela marquera alors la fin d'un très long chantier, qui a accumulé douze ans de retard et entraîné plusieurs milliards d'euros de surcoût.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles