Deux lions positifs au coronavirus dans un zoo croate

·2 min de lecture

Les deux félins ont été testés en raison de l'"apparition des signes cliniques de la maladie".

Deux lions du zoo de Zagreb ont été testés positifs au coronavirus, deux premiers cas dans les parcs zoologiques en Croatie, a indiqué mercredi le ministère de l'Agriculture. Les deux félins ont été testés en raison de l'"apparition des signes cliniques de la maladie", explique-t-on dans un communiqué.

Les lions, qui sont soignés par des médicaments, ont été contaminés par leur gardien qui a, lui aussi, été testé positif au coronavirus, a déclaré à la presse locale le directeur du zoo de la capitale croate, Damir Skok. "Le gardien du zoo va bien, tout comme Leo et Ayana", les deux fauves, a-t-il déclaré. Les deux lions "éternuent et toussent de temps en temps" et se rétablissent bien, a ajouté Damir Skok. 

Les visiteurs ne risquent pas d'être contaminés 

Il a expliqué que les visiteurs ne risquaient pas d'être contaminés parce que les lions se trouvent derrière une barrière de verre. Les autres animaux dont le même gardien s'est occupé ont également été testés, mais ils n'ont pas contracté le virus.

En septembre, plusieurs animaux, notamment des lions, des tigres et des gorilles, avaient été testés positifs au coronavirus dans des zoos aux Etats-Unis, où une campagne de vaccination d'animaux contre le Covid-19 a été lancée.

La Croatie, dont le taux de vaccinations de la population est l'un des plus faibles au sein de l'Union européenne, connaît une résurgence des contaminations. Dans ce pays de 4,2 millions d'habitants, plus de 10.000 personnes sont décédées des suites du Covid-19 depuis le début de l'épidémie.

Retrouvez cet article sur Paris Match

VIDÉO - Dans le Limousin, la première maison de retraite... pour éléphants

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles