Deux jours après l'effondrement de deux immeubles à Lille, l'inquiétude gagne les riverains

Deux jours après l'effondrement de deux bâtiments dans l'hypercentre ville , le ministre délégué à la Ville et au Logement Olivier Klein est attendu à Lille ce lundi matin. Dimanche, le corps sans vie d'un psychiatre de 45 ans du centre hospitalier de Calais a été retrouvé dans les décombres, malgré l'évacuation d'un des deux immeubles la nuit précédant le drame. La rue Pierre-Mauroy, quant à elle, est à l'arrêt. Les commerçants du quartier attendent de savoir s'ils vont pouvoir rouvrir rapidement, tandis que l'inquiétude gagne petit à petit les riverains.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Cet événement dramatique pourra faire bouger les choses"

Julien habite juste en face des deux immeubles effondrés. Il y a deux jours, après l'éboulement, il a dû quitter précipitamment son appartement avec son sac sur le dos et son chat dans les bras. Cet étudiant semble désormais préoccupé par l'état des bâtiments dans son quartier. "On est plusieurs dans la rue à se dire que les immeubles sont vraiment vieux. Nous espérons que cet évènement dramatique pourra faire bouger les choses au niveau de la mairie ou des propriétaires." Le jeune homme pense à déménager, étant donné la vétusté de son immeuble. "On entend le bois craquer deux étages plus bas, il y a de la moisissure", confie-t-il au micro d'Europe 1.

Cependant vétuste ne veut pas dire dangereux fait remarquer Marc Dumont, enseignant en aménagement et urbanisme à l’Université de Lille . "Ce bâtiment était...


Lire la suite sur Europe1