Deux journalistes menacés de mort par un groupuscule d’extrême droite

·1 min de lecture

Après l'enquête du site StressPress sur les soutiens armés d'Eric Zemmour, plusieurs journalistes ont été menacés par un groupuscule d'extrême droite. Le rédacteur en chef du site d'information, Mathieu Molard est l'un des deux journalistes ciblés. À ses côtés, Taha Bouhafs du Média. Tous les deux sont connus pour leur travail engagé contre l'extrême droite. Tandis que le premier a saisi la procureure de la République, le second a porté plainte.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Des journalistes, cibles d'armes sur le front

Des montages photos les représentant avec des cibles d'armes à feu sur le front circulent sur un canal Telegram. Cette application qui permet de diffuser des messages à des milliers d'abonnés. Les photos sont accompagnées d'un message, avec un lien qui renvoie vers un site permettant d'acheter une arme "pour 130 euros, sans contrôle et livrées par la poste", révèle StreetPress

Dans cette même boucle Telegram, d'autres personnalités sont ciblées, comme le candidat à l'élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon et la députée de la France insoumise Danièle Obono. Ces photos, partagées sur Twitter, montrent aussi la Une du numéro de Charlie He...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles