Deux journalistes de Mediapart espionnés par le Maroc, le site d'informations porte plainte

·1 min de lecture

Le site d'information français Mediapart a annoncé ce lundi 19 juillet le dépôt d'une plainte à Paris, après des informations indiquant que les téléphones de deux de ses journalistes ont été espionnés par un service marocain, à l'aide du logiciel israélien Pegasus. "Les numéros des téléphones portables de Lénaïg Bredoux et d’Edwy Plenel (cofondateur du site) figurent parmi les dix mille que les services secrets du Maroc ont ciblés en utilisant le logiciel espion fourni par la société israélienne NSO", a confirmé Mediapart dans un article publié lundi, après la publication de ces révélations dans plusieurs médias (dont Le Monde, le Guardian et le Washington Post).

"Pendant plusieurs mois, l’appareil répressif du royaume chérifien a ainsi violé l’intimité privée de deux journalistes, porté atteinte au métier d’informer et à la liberté de la presse, volé et exploité des données personnelles et professionnelles. Aucun autre téléphone d’un membre de l’équipe de Mediapart n’a été espionné", a précisé le journal en ligne. Dans son article, le média d'investigation explique, détails à l'appui, comment cet espionnage de téléphones a coincidé avec "la répression du journalisme indépendant au Maroc", et notamment à l'encontre du journaliste d'investigation Omar Radi.

>> Achetez et vendez vos placements (actions, cryptomonnaies, or…) au bon moment grâce à Momentum, la newsletter de Capital sur l’analyse technique

Pour Mediapart, le but était clairement de chercher à "faire taire les journalistes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Google Maps accusé de proposer des itinéraires de randonnée trop dangereux
En Afrique du Sud, le tourisme est sinistré par la Covid-19 et les émeutes
Covid-19 : fin des restrictions en Angleterre sur fond de doutes
Quelle empreinte carbone pour le tourisme spatial de masse ?
Fuite de Carlos Ghosn : ses deux complices condamnés à de la prison ferme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles