Deux jeunes radicalisés mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste criminelle

Alexandra Gonzalez et Fanny Rocher avec AFP
·1 min de lecture
Photo d'illustration - Damien MEYER © 2019 AFP
Photo d'illustration - Damien MEYER © 2019 AFP

Deux jeunes hommes radicalisés, interpellés la semaine dernière, ont été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste criminelle et placés en détention provisoire après une garde à vue de quatre jours à la DGSI, a appris BFMTV de source judiciaire, confirmant une information parue plus tôt dans le Parisien.

La première affaire concerne un mineur de 17 ans, interpellé mercredi à Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines. Le suspect, identifié grâce à un travail de renseignements, gérait une chaîne sur le réseau social crypté Telegram à contenu islamiste. L'adolescent y avait évoqué des hypothèses de passages à l'acte terroriste, sans aucun projet précis établi. Il a été déféré devant un juge en vue d'être mis en examen.

Le parquet requiert le placement en détention provisoire

Dans la seconde affaire, c'est un jeune homme de 18 ans qui a été interpellé mercredi également, à Marseille, après une visite à son domicile qui a mis en évidence de la documentation islamiste et de la propagande terroriste. L'homme, qui avait pour projet de partir en Syrie avant d'y renoncer, était en contact avec des réseaux islamistes en ligne. Il avait également évoqué des hypothèses de passages à l'acte, sans projet précis.

Dans les deux affaires, le parquet national anti-terroriste a ouvert une information judiciaire pour association de malfaiteurs terroriste criminelle. Le parquet a requis le placement en détention provisoire des deux suspects.

Article original publié sur BFMTV.com