Deux interpellations après la dégradation du bus du club de football de Lens

·2 min de lecture

Deux personnes ont été interpellées après la découverte de graffitis insultants sur le car du RC Lens qui se déplace samedi à Paris. 

Deux personnes ont été interpellées après la découverte de graffitis insultants sur le car du RC Lens, en déplacement samedi à Paris, a-t-on appris de source policière, des "actes honteux" condamnés par le PSG, treize ans après l'affaire de la banderole anti-Ch'tis de 2008.

Selon des images circulant sur les réseaux sociaux et relayées par France Bleu, le Parisien et la Voix du Nord, le véhicule lensois a été souillé de tags jaunes "PSG", "Paris SG", "Ultras Paris" ou encore "consenguin de merde" (sic).

Deux personnes ont été interpellées après ces dégradations, a indiqué une source policière, sans plus de précisions.

Ces graffitis rappellent la banderole "Pédophiles, chômeurs, consanguins: bienvenue chez les Ch'tis" brièvement déployée par des supporters parisiens dans une tribune du Stade de France le 29 mars 2008 lors de la finale de la Coupe de la Ligue PSG-Lens, en référence au film à succès de Dany Boon. Cinq supporters avaient été condamnés par la justice dans cette affaire, écopant d'amendes et d'interdictions de stade.

Lens envisage de porter plainte

"Le Paris Saint-Germain condamne avec la plus grande fermeté les agissements intolérables commis à l'encontre du RC Lens par des individus se prétendant supporters du club", a réagi le PSG dans un communiqué.

"Des investigations de police sont en cours. Le club se réserve le droit de prendre toutes les sanctions et mesures juridiques appropriées s'il apparaît que certains de ses supporters sont associés à ces actes honteux", ajoute le PSG, disant apporter "son soutien et sa sympathie au RC Lens et à ses supporters".

De son côté, le club artésien n'a pas souhaité commenter l'affaire à quelques heures d'une rencontre décisive au Parc des princes face au PSG samedi(...)


Lire la suite sur Paris Match