Deux hommes interpellés en possession d'explosifs et écroués à Belfort

·1 min de lecture

Deux hommes interpellés à Belfort en possession d'explosifs et de détonateurs ont été mis en examen et placés en détention, a-t-on appris lundi auprès du procureur de la République de la ville. "Avisé, le PNAT (parquet national anti-terroriste) ne s'est pas saisi de la procédure ouverte à la suite de la découverte de ces explosifs et détonateurs", a précisé à l'AFP le procureur de Belfort, Eric Plantier, qui a ouvert une information judiciaire "des chefs de transport de produits ou engins explosifs par au moins deux personnes".

Deux hommes défavorablement connus de la justice

Ces deux Belfortains âgés de 30 et 38 ans, défavorablement connus de la justice, ont été interpellés vendredi en possession d'un demi-pain d'explosif, de fils détonateurs, d'un fusil de chasse et d'environ 200 munitions de différents calibres, dans les communs d'un immeuble du quartier sensible des Résidences à Belfort, selon l'Est Républicain qui a révélé l'information.

Ils ont également été mis en examen pour "acquisition et détention d'armes ou éléments d'arme de catégories A, B et C" et "transport sans motif légitime d'arme, munition ou de leurs éléments de catégorie C", a précisé le procureur. Les investigations confiées en co-saisine à la sûreté départementale de Belfort et à la police judiciaire de Besançon se poursuivent pour déterminer à quel usage étaient destinés ces explosifs.


Retrouvez cet article sur Europe1